Galilée observe Jupiter

Suite aux observations de Galilée, rapportées dans son livre, Sidereus Nuncius, dans lequel il étudie Jupiter et ses satellites principaux, publié en mars 1610, on a observé et schématisé les mouvements d'Europe, Ganymède, Io et Callisto.

Le schéma suivant, édité par une revue d'astronomie, représente les variations de l'ordonnée des satellites.
- La courbe I représente Io
- La courbe II représente Europe
- La courbe III représente Ganymède
- La courbe IV représente Callisto
Pour y, 1cm=10^6 km

Grâce à ce schéma et à ces informations, nous avons pu déterminer les rayons des trajectoires des quatres satellites, les périodes de leurs révolutions, ainsi que leurs vitesses.

Ces calculs nous amènent donc à la conclusion suivante: lorsque le rayon de la trajectoire du satellite est faible, la vitesse de celui-ci est plus forte, et sa période de révolution est plus courte. Lorsque le satellite est éloigné, on observe le contraire des phénomènes précédents.

Nous pouvons maintenant passer à la suite de l'étude...